Sondage
Quel type de GPS utilisez vous ?









Baisse de la mortalité routière en France de - 4,3 % par rapport à 2022

, dans Divers

securite-routiere-600px



securite-routiere.gouv.fr :

EN FRANCE METROPITAINE



Mortalité et blessés



Baisse de la mortalité par rapport à 2022

Selon les résultats définitifs publiés par l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 3 167 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine en 2023 contre 3 267 en 2022 (- 100 tués soit - 3,1 %).

Données des accidents enregistrés par les forces de l’ordre, indicateurs labellisés par l’Autorité de la statistique publique.

Baisse du nombre de blessés toutes gravités et baisse du nombre de blessés graves estimés par l’ONISR en 2023 comparé à 2022

Le nombre total de blessés est estimé à 235 000, en diminution de - 0,8 % par rapport à 2022 ;

Le nombre de blessés graves est estimé à 16 000, stable par rapport à 2022.

Pour se conformer aux normes des statistiques européennes, l’ONISR publie une nouvelle série de données relatives aux blessés graves, déterminées par une méthode, établie conjointement par l’Université Gustave Eiffel et l’ONISR. Au-delà des blessés enregistrés par les forces de l’ordre, sont pris en compte l’ensemble des blessés pris en charge par les services hospitaliers.

Selon le mode de déplacement



Depuis la pandémie, la part des usagers vulnérables, c’est-à-dire non carrossés (piétons, cyclistes, utilisateurs d’EDPm, usagers de deux-roues motorisés) parmi les personnes tuées ou blessées gravement se renforce.
Depuis l’année 2020, les occupants de voiture représentent moins de la moitié des personnes tuées (48 %).

En 2023, les tendances sont une :

  • Baisse de la mortalité des occupants de véhicules de tourisme, des usagers de deux-roues motorisés, des cyclistes et des piétons.
  • Hausse de la mortalité des utilisateurs d’engins de déplacements personnels motorisés (EDPm) et des occupants de véhicules utilitaires


Les déplacements en modes doux (piétons, cyclistes, EDPm) représentent 22 % de la mortalité et 33 % des blessés graves ; les déplacements en deux-roues motorisé 22 % de la mortalité et 34 % des blessés graves, et les déplacements en véhicule de tourisme 48 % de la mortalité et 30 % des blessés graves.

  • Les occupants de véhicules de tourisme ont été 1 512 à trouver la mort sur les routes de France métropolitaine (- 53 tués soit - 3 %) et 4 800 à être blessés gravement (stable par rapport à 2022) ;
  • Les cyclistes enregistrent une baisse de leur mortalité avec 221 tués (- 24 tués soit - 10 %) : 124 hors agglomération et 95 en agglomération. On estime que 2 500 cyclistes ont été blessés gravement (en baisse de - 3 %) ; 52 % des tués à vélo sont âgés de 65 ans ou plus ;
  • L’accidentalité des utilisateurs d’engins de déplacement personnel motorisé (EDPm, tels les trottinettes électriques, gyropodes, hoverboards...) continue d’augmenter : 44 personnes ont perdu la vie en 2023 contre 35 en 2022 (soit + 26 %). Environ 670 personnes ont été blessées gravement, en hausse de + 11 % ;
  • Les usagers de deux-roues motorisés (2RM) connaissent une baisse de leur mortalité par rapport à 2022, avec 706 tués (- 12 tués soit - 2 %). Cette baisse s'observe surtout sur les voies en agglomération (237 tués, en baisse de - 17 %); mais le nombre de blessés graves estimés est stable (5 400).
  • Les piétons ont été 439 à trouver la mort soit 49 de moins qu’en 2022 (- 10 %). 2 000 piétons ont été blessés gravement, un chiffre stable par rapport à 2022.
  • Les occupants de véhicules utilitaires connaissent une hausse de leur mortalité avec 125 tués (+ 21 tués soit + 20 %) par rapport à 2022.


Lire toutes les statistiques sur le site officiel (Age / réseau routier / Outre-Mer)



Je ralentis, je m'écarte, j'évite le pire !

, dans Divers

securite-routiere-600px



securite-routiere.gouv.fr :

Je ralentis, je m'écarte, j'évite le pire



Une campagne pour que chacun d'entre nous protège ceux qui au quotidien nous protègent



Ils nous protègent au quotidien sur le bord des routes et des autoroutes, et nous passons sans les voir. Leur métier : sécuriser et entretenir nos routes. Ils sont agents des services de l'État ou patrouilleurs des sociétés concessionnaires, gendarmes ou policiers, pompiers, urgentistes ou dépanneurs et risquent leur vie tous les jours. Certaines de ces personnes qui protègent nos déplacements sont blessées et parfois tuées.

Ces accidents sont malheureusement en forte augmentation ces dernières années, aussi la Sécurité routière réunit les employeurs pour lancer une grande campagne de sensibilisation. L'objectif est clair : alerter sur les risques que ces hommes et ces femmes encourent, tous ces professionnels qui protègent les autres, qui nous protègent tous les jours. Un geste simple pour, à notre tour, les protéger : je ralentis, je m'écarte, j'évite le pire.

En effet, à l'initiative de la Sécurité routière, le code de la route impose depuis 2018 le respect d'un corridor de sécurité. A l'approche d'une intervention en cours sur la chaussée, les conducteurs doivent ralentir, s'écarter au maximum, si possible en changeant de voie. Cette règle est trop peu connue. La campagne de communication se donne aussi cet objectif de mieux la faire respecter.

Protéger des vies
Un film de Jean-Xavier de Lestrade



La Sécurité routière et ses partenaires ont voulu mettre en lumière ces hommes qui font face au danger, leur donner l'occasion de raconter les drames qui les ont touchés et dont ils ont été témoins : blessures graves, traumatismes ineffaçables, accident fatal d'un collègue mort sous leurs yeux. Jean-Xavier de Lestrade, le réalisateur multi-primé et oscarisé a filmé six de ces personnes dans un court métrage de 5 minutes d'une rare dignité.
Un hommage et tout à la fois un film qui se donne le but d'alerter, d'éviter que ces drames trop nombreux ne se répètent, de provoquer une prise de conscience du danger que ceux qui nous protègent prennent et à notre tour de les protéger.


Film de Jean-Xavier de Lestrade



Image de la campagne

corridor-securite-autoroute





Levée d'interdiction de circulation le 09 mai 2024 pour les plus de 7.5 tonnes

, dans Règlementation

legifrance



legifrance.gouv.fr :
Publics concernés : entreprises de transport de marchandises, conducteurs.
Objet : levée d'interdiction de circulation le jeudi 9 mai 2024 de 0 heure à 22 heures et interdictions complémentaires de circulation, pendant la période estivale, pour les véhicules de transport de marchandises de plus de 7,5 tonnes de poids total autorisé en charge.
Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication.
Notice : l'arrêté lève les interdictions de circulation des véhicules de transport de marchandises de plus de 7,5 tonnes de poids total autorisé en charge le jeudi 9 mai de 0 heure à 22 heures.

L'arrêté interdit la circulation de ces véhicules les samedis 6 juillet, 20 juillet, 27 juillet, 3 août, 10 août, 17 août et 24 août 2024 de 7 heures à 19 heures sur tout ou partie du territoire national.


Extrait du journal officiel électronique authentifié



Ce qui change à partir du 1er avril 2024

, dans Divers

95c84a5a86bdeb625098bf92aafd276e9c78feff



Bonjour.

Le mois d'avril est signe de beaucoup de chose.

Dès le 1er avril, il y a du changement dans notre quotidien :

  • La fin de la vignette de l'assurance sur nos pare-brise dès le 1er avril 2024
  • Le contrôle obligatoire des deux roues, dès le 15 avril 2024
  • ... Et bien d'autres choses


Vous pouvez lire tout ce qui change en suivant le lien ci-dessous (Ou via la source citée).

Tout ce qui change au 1er avril 2024